Contexte géographique

Particularité énergétique de la Guyane

La Guyane n’est pas interconnectée avec les pays voisins, même si des projets, à l’objectif lointain, sont régulièrement évoqués. De fait, l’énergie est soit, produite localement (énergies renouvelables), soit importée (produits pétroliers). C’est ce que la loi décrit comme « Zones non interconnectées » (ZNI) ou EDF par « Systèmes électriques insulaires » (SEI).
Le réseau de transport de l’électricité, mais aussi de transport routier par lequel circulent les produits pétroliers, ne couvre que le littoral guyanais : de Cayenne à St Laurent pour l’électricité et d’Apatou à St Georges pour le routier. 

Le reste, « l’intérieur de la Guyane », est autant d’îles et d’îlots énergétiques que de bourgs, de villages, d’habitations ou de sites d’activité économique (mines, agriculture, bois, tourismes, …). L’électricité est produite localement par des groupes électrogènes ou des petites centrales à énergies renouvelables, et est distribuée par de petits réseaux électriques. Le carburant et le gaz y sont transportés par pirogue, dès qu’il y a un accès fluvial, ou sinon par hélicoptère.


Réseaux électriques et production en Guyane Carte des réseaux électriques en Guyane

0

Télécharger le descriptif détaillé de la carte (PDF - 120.4 Ko)


On recense ainsi, en plus du système électrique du littoral : 

  • 9 bourgs et 10 villages alimentés par des centrales autonomes, hydrauliques, solaire et/ou diesel, avec un petit réseau de distribution ;
  • un millier de maisons alimentées au solaire ; 
  • toutes les mines, scieries et sites touristiques de l’intérieur et de l’Est ;
  • un nombre non recensé d’habitations vivant avec un groupe électrogène fonctionnant plus ou moins longtemps ;
  • et un très grand nombre de maisons sans électricité.

Exercices de planification et recherche de solutions

Ces exercices sont différentiés selon la situation géographique et suivent souvent la maille du réseau électrique. 
Aussi les travaux de planification, ainsi les actions qui en découlent (consulter à ce sujet la rubrique « Maîtrise de l’énergie »), peuvent concerner l’ensemble de la Guyane, la zone interconnectée du littoral ou des sites isolés précis.

► Pour en savoir plus, lire l’article « Planification énergétique régionale »

L’arrivée d’un nouveau vecteur, l’hydrogène, pourra aussi modifier ce paysage. Ce carburant pouvant être produit localement, un réseau pourrait ainsi mailler la Guyane.

► Pour en savoir plus, consultez la bibliographie ADEME des publications sur l’énergie (PDF - 378.44 Ko)